utiliser un échafaudage

Comment utiliser un échafaudage en toute sécurité ?

L’échafaudage est un outil de travail qui exige de la part de ses utilisateurs, de la connaissance et du savoir-faire pour un usage effectif. Pourquoi savoir comment utiliser un échafaudage ? Selon les statistiques, ce dispositif serait impliqué dans la majorité des accidents graves dans le milieu du bricolage, des travaux de mise en hauteur et de bâtiment. Parmi ses accidents graves, les plus fréquents sont : la chute de hauteur de l’occupant étant sur la plateforme de l’échafaudage, et la chute de l’échafaudage en lui-même. Parmi les moins fréquents, on peut compter les coups, la chute d’objets, ou l’électrisation. Oui, vous l’aurez compris. C’est certes moins fréquent, mais l’ensemble de ses accidents ont le même seuil de dangerosité pour les utilisateurs. Les accidents sont plus probables et/ou graves si le terrain de travail et/ou la météo ne sont pas adaptés.

Alors, faut-il alors délaisser l’usage de l’échafaudage ? Bien-sûr que non. L’électricité est tout aussi dangereux, mais nous continuons toujours à l’utiliser depuis des années. Les causes de ces accidents tournent principalement autour de la mauvaise construction de la structure, et le mauvais comportement des utilisateurs. Ce qu’il y a à faire, c’est de faire connaitre à chaque utilisateur, la marche à suivre pour utiliser un échafaudage dans les meilleures conditions, et tirer profit de cet excellent équipement de mise en hauteur, très utile dans le milieu du travail.

Bon à savoir

Grâce à ce guide, vous saurez comment utiliser un échafaudage convenablement, tirer avantage de cet excellent équipement de bricolage, tout en maximisant le côté sécurité. Cependant, il faut rappeler que le risque zéro n’existe pas.

Les règles incontournables pour la sécurité

Le code du travail

Étant un professionnel du bâtiment, il est de votre devoir de connaître le code du travail. Pour cela, nous vous invitons à consulter l’article R. 4323-69 à R. 4323-80. Ces articles concernent les employeurs et les ouvriers, sans oublier l’ensemble du règlement d’utilisation des échafaudages sur les chantiers pour garantir une sécurité de travail.

Les normes

Aujourd’hui, le label européen NF cadre la production du matériel du travail de mise en hauteur. Il en découle des normes très stricts à savoir : les normes NF EN 12810 et NF EN 12811. Ainsi, le futur acheteur a connaissance des échafaudages qui ont le droit ou non d’être en mise en vente. C’est une amélioration de la norme HD 1000 de Décembre 1988. Lorsque vous recherchez un échafaudage en ligne ou dans un magasin, recherchez ce gage de sécurité dans les descriptions ou chez le vendeur de l’équipement.

À lire aussi : Différence entre échelle et échafaudage

Comment utiliser un échafaudage ? – Le montage

Avant tout, recherchez les informations concernant la météo. Cette dernière conditionnera le moment de votre installation. Il faut dire que c’est un critère très négligé par les utilisateurs, ce qui est cause de multiples accidents. Lorsqu’il y a des vents forts, la pluie, ou la foudre, il faut savoir qu’utiliser un échafaudage exigera une procédure différente pour chaque cas.

Outre ce prérequis, s’ajoute l’électricité qui peut constituer un fort danger à l’usage d’un échafaudage métallique. Le métal étant conducteur d’électricité, les dangers liés à ce dispositif de travail en hauteur deviennent multiples. Si vous vous trouvez à moins de 03 mètres d’une ligne supérieure à 50 000 Volts, ou à moins de 05 mètres d’une ligne inférieure à 50 000 Volts, vous devez utiliser un échafaudage en fibre de verre, ou bien faire isoler les lignes au préalable.

Comme autre règle de sécurité, nous vous conseillons de faire une délimitation de l’espace de travail, afin de définir une zone de sécurité qui vous mettra hors de portée des dangers, de l’encombrement, tout en protégeant les passants, les enfants et les chutes d’objets. Comme toujours, le sol doit être stable et plat. Si le sol est meuble, utilisez du gravier ou des planches pour le stabiliser.

Avant l’installation, vérifiez l’état de chaque composant de votre échafaudage, et voir si certains sont endommagés ou en mauvais état. D’ailleurs, nous rappelons que c’est une chose à faire dès la livraison du produit. Si un seul composant n’est pas en état, cela veut simplement dire que l’échafaudage n’est pas pleinement en état pour être monté.

Pour construire la structure, il est recommandé de faire appel à un second partenaire de travail. Le montage commence par la base, puis un des deux équipiers peut monter sur la plateforme du dispositif pour continuer le montage. Surtout, il ne faut jamais déplacer l’échafaudage quand quelqu’un se trouve déjà sur sa plateforme. Respectez rigoureusement la notice du dispositif, et veillez à toujours l’avoir sous les yeux durant la construction.

Il faut dire que cela est moins négligeant et stressant, si dès le départ, l’utilisateur a choisi et acheté un échafaudage de qualité, chez un marchand fiable. Nous vous invitons de ce part à lire notre dossier ultime sur les meilleurs échafaudages disponibles sur le marché.

S’il s’agit d’un échafaudage fixe, attachez ce dernier au mur progressivement. S’il s’agit d’un échafaudage mobile, servez-vous des stabilisateurs si vous dépassez les 02 mètres. Dans ce cas, les stabilisateurs devraient être livrés avec l’échafaudage.

À lire aussi : Règles de sécurité pour l’échafaudage

Comment utiliser un échafaudage ? – Les règles de sécurité à connaitre

Voici les règles de sécurité à respecter pour utiliser un échafaudage convenablement.

Les ouvriers qui seront en contact avec l’équipement doivent toujours se munir d’un casque, avant et après le montage. Outre le casque, ils doivent aussi porter des bottes et des gants pour une meilleure accroche. Prévoyez aussi un harnais pour les hauteurs élevées.

Si vous utilisez un échafaudage mobile, plus précisément l’échafaudage roulant, vérifiez le blocage des roues avant de monter sur la plateforme. Pour les grands échafaudages, il faut accéder aux planches par l’intérieur grâce aux trappes prévues à cet effet, et ne jamais le faire par l’extérieur. Lorsqu’un ouvrier désire aller en hauteur pour travailler sur un mur ou une façade, il doit se munir uniquement du strict nécessaire. Si le dispositif était déjà mal installé, les surcharges d’outils et de matériaux pourraient causer sa déformation. Pour limiter au maximum les risques de chutes, il faudra ne pas encombrer le plateau de soutien.

Ne déplacez jamais l’échafaudage lorsqu’il y a déjà un occupant sur le plateau de soutien. Assurez-vous aussi qu’aucun objet mal placé ne peut tomber de la plateforme pendant son déplacement. En parlant de déplacement, cela doit se faire dans le sens de la longueur ou en diagonale. Le faire dans le sens de la largeur pourrait occasionner sa chute.

Évitez de passer en dessous de la structure quand quelqu’un est sur la plateforme. Si vous souhaitez réaliser deux échafaudages, assurez-vos qu’ils soient bien fixes, et installez une passerelle pourvue de garde-corps entre les deux structures.

Le démontage

Une fois terminé, si l’échafaudage ne vous sert plus, il faudra le démonter. Le démontage doit se faire dans l’ordre contraire au montage. Bien évidemment, il faudra toujours avoir le manuel d’usage de l’équipement en main, pour ainsi connaitre toutes les procédures de montage et de démontage décrites par le fabricant. Une fois que vous avez réussi cette tâche, veuillez passer au nettoyage du matériel. Rangez-le loin des enfants, en ne laissant rien traîner, de préférence dans un garage ou dans un hangar sécurisé sur le chantier en question.