Les différents types d’échafaudage : Tout ce qu’il y a à savoir

Pour atteindre des zones difficiles d’accès sur un chantier, les ouvriers doivent opter pour l’utilisation d’un équipement leur permettant d’aller en hauteur. Il s’agit tout simplement de l’échafaudage, devenu incontournable depuis quelques années. En dehors du côté exclusivement réservé au BTP, on peut aussi utiliser un échafaudage pour poser du lambris, tailler la haie du jardin, réparer une gouttière, crépir le mur d’une façade ou nettoyer les fenêtres difficiles d’accès depuis l’intérieur. Néanmoins, il est important de noter que ce dernier se décline en plusieurs variantes, c’est-à-dire différents types d’échafaudage proposés par les marchands et fabricants. Alors, que vous soyez un professionnel ou un particulier de l’outil, le sujet traité à présent devrait vous intéresser.

 

Quels sont les différents types d’échafaudage ?

Nous avons deux grandes familles d’échaudage, autrement dit, deux différents types d’échafaudage. Sous ses deux grandes variantes, se déclinent d’autres différents types d’échafaudage.

 

différents types d’échafaudage

 

Les échafaudages mobiles

Comme vous pouvez déjà le remarquer dans son nom, ce type d’échafaudage évoque la mobilité. L’échafaudage mobile facilite les déplacements, et est très utile pour quitter une section à une autre lors d’un travail sur chantier. Voici les différents types d’échafaudage mobile :

  • L’échafaudage roulant : Envie d’un outil qui vous enverra en hauteur et vous aidera pour vos divers travaux domestiques ? Alors, il vous faut un échafaudage roulant. Pour sa composition, l’on a des tubes et colliers, sans oublier le vérin de réglage avec roues qui fait partie de ses éléments multidirectionnels. On peut s’en servir pour se déplacer avec aisance sur le bord des façades ou autres.
  • L’échafaudage pliant : Celui-ci est le moins utilisé parmi tout le lot. L’échafaudage pliant est réservé que pour les petites applications, comme les petits travaux domestiques. Son rangement est simplifié puisqu’il est facile à plié. Sa hauteur ne dépasse pas généralement 03 m, et vous n’avez guère besoin d’être un professionnel pour savoir l’utiliser et le monter.
  • L’échafaudage d’escalier : Cet échafaudage est utilisé dans un escalier si l’on a besoin d’une échelle qui nous portera en hauteur lorsque l’on a des travaux à faire. Il peut être en version pliante ou roulante.

 

 

Les échafaudages fixes

Voici encore un autre type d’échafaudage. Au lieu d’être roulant ou mobile, l’échafaudage fixe doit être fixé au sol afin de garantir une totale stabilité, et aussi être posé contre le mur. Il est exclusivement réservé aux ouvriers, car son importance se voit vraiment lors des grands travaux. Vous comprenez ainsi qu’il sera plus difficile de le monter car l’assemblage est un peu complexe. Son prix d’achat est aussi un peu élevé. Voici ses variantes :

  • L’échafaudage sur-mesure : Cet échafaudage s’adapte pleinement aux besoins des ouvriers, et s’adapte bien à la hauteur du bâtiment. À cause de son fort prix, il est possible de le louer.
  • L’échafaudage suspendu : Sa structure est fixe et il s’établit grâce à un ancrage lié à la structure ou à des câbles.

 

Différents types d’échafaudage, leur distinction

Voici en quoi les différents types d’échafaudage se distinguent :

  • La hauteur totale
  • Les dimensions
  • La charge totale supportée
  • Champ d’application : Sous toiture de façade, intérieur et extérieur, etc.

 

Composition d’échafaudage

Finissons cet inventaire en parlant des éléments de composition de l’échafaudage.

  • Plateau antidérapant, métallique ou en bois contreplaqué
  • Garde-corps
  • Echelle d’accès

 

On retrouve d’autres éléments supplémentaires :

  • Des stabilisateurs
  • Des trappes d’accès
  • Des filets ou grillages de protection
  • Des roues pour le déplacement (uniquement pour les échafaudes roulants)
  • Des pieds pour la stabilité (uniquement pour les échafaudages fixes)
  • Des ancrages.