Quelle est la différence entre échelle et échafaudage ?

Quelle est la différence entre échelle et échafaudage ?

Il nous arrive tous de bricoler, et de vouloir travailler en hauteur. Si cela peut être occasionnel pour certains, c’est carrément le quotidien d’autres personnes, plus précisément les ouvriers et professionnels du bâtiment. Dans ce cas, on a souvent recours à l’échelle ou à l’échafaudage. L’utilisation de ces équipements permet de garantir la sécurité des usagers. Toutefois, ses deux dispositifs diffèrent l’un de l’autre, même s’ils ont presque la même fonction. Dans certain cas de figure, on pourrait hésiter entre l’échelle et l’échafaudage. Alors, quel équipement approprié utilisé ? Dans l’article de ce jour, nous vous présentons la différence entre échelle et échafaudage.

L’échelle – Un outil de mise en hauteur simpliste

Pour connaitre la différence entre échelle et échafaudage, il faut dire d’abord l’utilité de chaque équipement. Commençons par l’échelle. Pour monter à une hauteur de 04 mètres, l’échelle est l’équipement qu’il vous faut. Elle se choisit également si la surface utilisée comme appui n’est pas plane. On peut aisément la poser dans un escalier. On distingue plusieurs types d’échelle sur le marché.

L’échelle simple : Ayant aussi pour nom l’échelle droite, c’est un équipement de travail en hauteur, constitué d’un seul bloc. L’échelle droite s’utilise d’une manière simple, puisqu’elle s’installe directement contre un mur. On peut l’utiliser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison. Comme matériau de fabrication, on retrouve le plus souvent l’acier et le bois.

L’échelle transformable : Il s’agit d’une échelle multifonction. On peut selon ses besoins l’utiliser comme échelle simple, ou comme escabeau. Cette dernière configuration s’obtient en la pliant. Une fois dans cette position, elle n’a besoin d’aucun mur comme soutien. Sa grande particularité est sa stabilité. Sur le marché, on distingue l’échelle transformable à deux plans et l’échelle transformable à trois plans.

L’échelle coulissante : Il s’agit d’une version améliorée de l’échelle simple. C’est ce qu’on retrouve généralement sur les ambulances. Une fois la hauteur limite atteint, on peut dérouler l’échelle coulissante pour atteindre un plus grand niveau. Cet équipement peut atteindre une hauteur très importante, allant jusqu’à 13 mètres. Son déroulement peut se faire soit avec un système à câble, soit manuellement.

L’échelle articulée : L’échelle articulée peut être mise dans diverses positions, soit en position auto-stable, comme un escabeau ou encore comme une échelle droite.

À lire aussi : Comment utiliser un échafaudage ?

L’échafaudage – La différence notable

Que dire de l’échafaudage ? Notons aussi la différence avec ce second équipement. Contrairement à l’échelle, l’échafaudage est prévu pour des travaux durables. Grâce à sa disposition, on peut travailler sur une surface beaucoup plus importante. On n’a nul besoin de s’appuyer sur l’échafaudage, ce qui est loin d’être le cas avec une échelle. Cela garantit plus de liberté à vos mains. On peut ainsi travailler convenablement. L’échafaudage est un équipement autoportant, d’où la possibilité de le poser au milieu de la pièce ou contre le mur. Un peu comme l’échelle, il existe différent type d’échafaudage. On retrouve sur le marché les modèles basiques, qui sont idéal pour les terrains plats. Ensuite, on a les échafaudages à rattrapage de niveau qui sont utilisés pour les sols inégaux. Pour finir, l’échafaudage roulant est doté des roulettes pour la facilité de son déplacement.

Échelle et échafaudage : Quelle différence pour les normes ?

Il n’existe pas de différence notable concernant les normes de ses deux équipements, étant donné que le but est de garantir la sécurité dans chaque cas.

Concernant l’usage de l’échelle, sachez qu’il existe quelques vérifications à réaliser avant d’y monter. Par exemple, faites un contrôle des sabots de l’échelle. Ceux-ci doivent assurer une bonne adhérence. S’il s’agit d’une échelle transformable, il faut qu’il y ait une sangle anti-écartement. Ainsi, vous vous assurez que l’échelle ne se plie pas quand on l’utilise.

La solidité de l’échelle et de l’échafaudage doit être certifiée par les normes. Parmi les normes les plus connues figurent :

  • La norme NF F 85-200 : Cette norme atteste la conformité de l’échafaudage aux règles de sécurité en vigueur ;
  • La norme EN321 : Cette norme confirme que l’échafaudage à utiliser peut supporter une charge de 150 Kg, ce qui garantit la solidité de l’équipement.

À lire aussi : Règles de sécurité pour l’échafaudage